Barques renversées

Traduction PHILIPPE DI MEO  - Langue d'origine : ITALIEN

À propos

Splendide livre de pensées - qui plus est unique recueil d'aphorismes de l'écrivain -, d'abord divulgué dans diverses revues en 1911 avant de ne paraître dans sa totalité pour la première fois en Italie seulement en 1981, Barques renversées de Federigo Tozzi est à compter, malgré sa singularité indéfectible, parmi les plus importants du genre (l'on songe à Nietzsche auquel Tozzi ne devait pas être étranger, à Pascal, et même, plus proche de nous, à Henri Michaux et son fameux Poteau d'angle).
Cet ouvrage échelonne, en trois parties, tour à tour considérations, voeux, adresses, et même chants, chaque fois introduits par un mot, moyen par lequel Tozzi, par l'écriture, parvient à décrire « un état spécial de notre âme », ce, jusqu'à une conclusion finale qui n'est pas fin en soi mais bien précisément retour au silence.
À ce jour toujours inédit en français, la parution de ce livre constitue alors un événement considérable. (O. G.)

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Pamphlet, Maximes, Pensées, Portraits

  • Auteur(s)

    Federigo Tozzi

  • Traducteur

    PHILIPPE DI MEO

  • Éditeur

    La Barque

  • Date de parution

    21/01/2021

  • EAN

    9782917504451

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    88 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    0.9 cm

  • Poids

    144 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Federigo Tozzi

  • Naissance : 1-1-1883
  • Décès :1-1-1920 (Mort il y a 103 ans à l'âge de 37 ans)
  • Pays : Italie
  • Langue : Italien

Federigo Tozzi, écrivain italien né à Siene dans une famille aisée, vit une adolescence tourmentée par la mort de sa mère et le difficile rapport avec un père autoritaire. Fasciné par la littérature bien qu'il soit un
étudiant médiocre, sa formation d'autodidacte l'aide à obtenir des collaborations éditoriales et à écrire ses premières publications. Grâce à sa rencontre avec le critique Giuseppe Antonio Borghese, et l'aide de
l'écrivain Pirandello, il trouve sa place dans l'ambiance littéraire et publie Les yeux fermés en 1919. Il meurt prématurément à l'âge de 37 ans, restant assez méconnu du grand public mais considéré aujourd'hui comme l'un des narrateurs, avec Svevo, Pirandello et D'Annunzio, les plus importants du XXe siècle.

empty