Quando non arrivarono i nostri / en attendant les cocos (édition bilingue français/italien)

,

Traduit de l'ITALIEN par ANTONELLA CAPRA

À propos

Un cercle de notables dans une bourgade sicilienne. Nous sommes en pleine guerre froide, en 1956 ; le spectre du communisme vient tout à coup perturber la tranquillité morbide des bourgeois conservateurs, amateurs de belles femmes et soucieux de leurs biens. C'est un sauve-qui-peut général traité avec vivacité et drôlerie. La pièce, à laquelle a contribué Antonio Di Grado, est la transformation dramaturgique de la nouvelle de Sciascia Ça y est, ils arrivent. Écrite pour être jouée sur la scène du théâtre de Catane en 1989, elle répond au projet du directeur artistique de représenter trois textes portant sur le thème de la décomposition d'une société ou de la mort. Cette comédie amère formera la trilogie sicilienne parue sous le titre de Tryptique, avec les pièces de Gesualdo Bufalino et de Vincenzo Consolo.


Rayons : Littérature > Théâtre


  • Auteur(s)

    Leonardo Sciascia, Antonio Di grado

  • Traducteur

    ANTONELLA CAPRA

  • Éditeur

    PU DU MIDI

  • Distributeur

    DILISCO

  • Date de parution

    03/06/2010

  • EAN

    9782810701155

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    78 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    0.4 cm

  • Poids

    125 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Multilingue   Broché  

Leonardo Sciascia

Leonardo Sciascia est né en Sicile en 1921 . Fils et petit-fils de mineurs, il devient instituteur en 1941 avant de consacrer sa vie à la littérature et à la politique. Son premier roman, Les Paroisses de Regalpetra , paraît en 1956. Suivront nombres de romans et essais devenus des classiques, comme Les Oncles de Sicile , Le Jour de la chouette, Mort de l'inquisiteur, À chacun SO/l dû , La Controverse liparitaine , La Mer couleur de vil1 ,Todo Modo, Le Contexte.
Chacun met en scène sa Sicile natale, ses ouvriers, le fonctionnement de sa société soumise au pouvoir de la mafia et de l'Église. Leonardo Sciascia est mort à Palerme en 1989.

empty