À propos

Membre du premier gouvernement révolutionnaire présidé par Lénine et première femme ambassadeur de l'histoire, Alexandra Kollontaï considérait que la séparation de la cuisine et du mariage était un enjeu comparable à celui que constituait la séparation de l'Église et de l'État. Les textes rassemblés dans ce volume constituent aussi un document rare sur l'organisation sociale pré-révolutionnaire soviétique et une référence pour les mouvements féminins actuels.
Membre du premier gouvernement révolutionnaire présidé par Lénine et première femme ambassadeur de l'histoire, Alexandra Kollontaï considérait que la séparation de la cuisine et du mariage était un enjeu comparable à celui que constituait la séparation de l'Église et de l'État. Prônant l' amour-jeu ou l' amour érotique contre la morale sexuelle et l'institution familiale, ses textes forment une réflexion passionnée et passionnante sur l'amour lui-même. À la lecture de ces textes, le lecteur comprend alors les controverses passionnées que ses écrits suscitèrent à l'intérieur de son propre parti et l'hostilité du puritanisme stalinien dont elle fut victime. Les textes rassemblés dans ce volume, publiés pour la première fois en français aux éditions Maspero en 1973, constituent aussi un document rare sur l'organisation sociale pré-révolutionnaire soviétique et une référence pour les mouvements féminins actuels. À l'heure où les rapports sociaux de sexe connaissent un regain d'intérêt, les textes d'Alexandra Kollontaï, surprendront par leur acuité théorique et leur actualité.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques


  • Auteur(s)

    Alexandra Kollontaï

  • Traducteur

    JUDITH STORA-SANDOR

  • Éditeur

    La Decouverte

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    15/03/2001

  • Collection

    Re-decouverte

  • EAN

    9782707134394

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    286 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    360 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Alexandra Kollontaï

Alexandra Mikhaïlovana Kollontaï est née en 1872 à Saint-Pétersbourg. Issue de l'aristocratie russe, elle s'a;rme comme marxiste dès 1898 et se lie avec Lénine, Rosa Luxemburg ou Paul Lafargue dont elle prononce l'éloge funèbre en 1911. D'abord menchevik, elle participe à la révolution de 1905. Opposée à la première Guerre mondiale, elle se rallie aux bolcheviks en 1915. Partie prenante de la Révolution d'Octobre en 1917,
elle est nommée Commissaire du peuple à l'assistance publique du gouvernement des Soviets devenant ainsi la première femme ministre de l'histoire. Le droit de vote des femmes, le droit à l'avortement, le droit au divorce, un salaire égal entre hommes et femmes, les congés maternités.
Autant de droits à mettre en grande partie à son actif. Elle crée en 1920 « l'opposition ouvrière » (dissoute en 1921) au sein du parti bolchévik pour réclamer plus de démocratie au sein du gouvernement des soviets. En 1923, elle devient la première femme ambassadrice, elle est nommée en Norvège. Elle assumera ses fonctions diplomatiques dans différents pays jusqu'en 1945 et échappera, contrairement à la plupart de ses camarades, aux purges staliniennes. Elle meurt le 9 mars 1952 à Moscou.

empty