La garde blanche

Traduit du RUSSE par CLAUDE LIGNY

À propos

Kiev, décembre 1918. Sur fond de guerre civile russe, Boulgakov raconte la fin de l'Ukraine tsariste à travers la destinée de la famille Tourbine, inspirée de sa propre famille. Si la mort sévit partout, chez les Tourbine, autour de la table familiale où éclatent la blancheur de la nappe et le chatoiement de la porcelaine, le temps est suspendu. Jusqu'à ce que les troupes ukrainiennes, dirigées par Simon Petlioura, déferlent sur Kiev. Plongés dans la tourmente, tous les hommes de la famille rejoignent alors la Garde blanche pour arrêter l'avancée des bolcheviks...
Écrit en 1923-1924, ce premier grand roman de l'auteur du Maître et Marguerite était, disait-on, le livre préféré de Staline car il montrait, mieux que tout autre, le bouleversement apporté par le communisme à la Russie. Ce livre où Boulgakov a mis toute sa nostalgie lui aurait, non sans paradoxe, sauvé la vie.

Grande - grande et terrible - fut cette année-là, mil neuf cent dix-huitième depuis la naissance du Christ, et seconde depuis le début de la Révolution. Mikhaïl Boulgakov


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Mikhaïl Boulgakov

  • Traducteur

    CLAUDE LIGNY

  • Éditeur

    Robert Laffont

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    07/09/2017

  • Collection

    Pavillons Poche

  • EAN

    9782221202364

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    512 Pages

  • Longueur

    18.3 cm

  • Largeur

    12.3 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    318 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

empty