Cambourakis

  • Adé est une jolie petite fille à la peau noire, aux grands yeux bruns et aux cheveux crépus. Une chevelure magnifique et fournie, qui lui vaut néanmoins de nombreuses moqueries à l'école, les autres enfants lui disant notamment qu'ils ont l'impression qu'elle a « comme un million de papillons noirs sur la tête ». Adé aime les fleurs, les papillons, les éclairs au chocolat et poser des questions. Un jour qu'elle est en compagnie de sa mère et de ses tantes, elle les interroge donc sur ses cheveux sans cesse raillés. Grâce à elles, elle va découvrir en douceur la beauté de ces papillons endormis sur sa tête, jusqu'à leur envol final. Un ouvrage qui invite à la tolérance, l'acceptation de soi et vise à introduire un peu de diversité dans la littérature jeunesse. « »

  • La prophétie du tatou

    Zerocalcare

    Zerocalcare, la trentaine, passe l'essentiel de ses journées devant son ordinateur, qu'il ne quitte que rarement pour rejoindre un cercle d'amis assez fermé partageant sa passion pour les jeux vidéo et Star Wars. Une existence casanière, à peine troublée par les quelques expériences de travail auxquelles il s'essaie. Tout est bouleversé lorsqu'il apprend la mort de Camille, sa meilleure amie du lycée : non seulement il doit accepter sa disparition, mais aussi l'annoncer à ses proches, ce qu'il envisage difficilement.
    Accompagné du Tatou, son fidèle ami imaginaire, Zerocalcare entremêle flash-back adolescents permettant de retracer son histoire avec Camille et péripéties de sa vie quotidienne oscillant entre petites galères, embrouilles avec ses voisins, et nostalgie des dinosaures. Une histoire douce-amère tempérée par une incroyable autodérision et un sens de l'humour à toute épreuve, qui nous plonge aux racines du travail de Zerocalcare et révèle en creux les difficultés des trentenaires italiens à se faire une place dans la société.
    Cette bande dessinée a valu à Zerocalcare sa notoriété. Elle paraît aujourd'hui dans une édition augmentée, servie par une nouvelle traduction.

  • Oublie mon nom

    Zerocalcare

    Après le succès de «Kobane Calling», un nouvel album de Zerocalcare, paru en 2014 en Italie.
    À la mort de sa grand-mère, Zerocalcare découvre tout un pan de son histoire familiale qu'il ignorait. Cet évènement marque pour lui la fin de l'adolescence et l'entrée dans l'âge adulte. Tiraillé entre cette fin de l'innocence et la volonté de résister à l'oppression sociale environnante, il convoque faits réels et souvenirs inventés pour livrer avec son humour, son sens du détail et son décalage habituels l'histoire de trois générations de sa famille: celle de sa grand-mère, celle de sa mère et la sienne.

empty