Bayard Jeunesse

  • N'allez pas embêter Mortelle Adèle, car s'il y a bien une petite fille décidée à ne pas se laisser faire, c'est elle ! Entre ses inventions loufoques pour créer un monde qui lui ressemble et les règlements de compte dans la cour de récréation ou à la maison, une chose ne change pas : Adèle a toujours le temps pour une bêtise ou deux !

  • « Il y a une chose que je déteste plus que le lundi matin, les haricots verts et les devoirs, c'est cette peste de Jade... et ses paillettes ! Mais ne comptez pas sur moi pour me laisser faire. Je compte bien lui montrer que l'élève la plus mortelle de l'école, c'est moi ! ».

    Mortelle Adèle a enfin trouvé une bonne raison de se lever chaque matin pour aller à l'école : tenir tête à Jade et ses copines qui se croient les reines de la cour de récréation ! Et si la rentrée des classes a déjà eu lieu, les vrais problèmes ne vont pas tarder à pointer le bout de leur nez. Car pour Adèle, c'est bientôt... la rentrée des claques !

  • « Je sais m'y prendre quand il s'agit de mener la vie dure à mon entourage. Même mon chat Ajax en a pour ses croquettes ! Mais ce que je n'avais pas prévu, c'est Fizz, mon hamstergrizzli hyperactif bien décidé à me donner du fil à retordre ».

    Une bonne dose d'humour noir et un soupçon de tendresse, voici la recette d'Adèle, une héroïne d'un nouveau genre... Accrochez votre ceinture, ça va déménager !

  • Embarquez pour une grande aventure au fin fond de la galaxie avec Mortelle Adèle !La galaxie est dirigée par les enfants depuis que les parents ont été bannis sur une planète éloignée : finis les légumes verts, les devoirs et la chambre à ranger ! Mais Mortelle Adèle, cheffe rebelle aux commandes de son vaisseau spatial, doit faire face à une nouvelle menace : l'Impératrice Jade, armée d'un énorme laser paillettiseur, veut soumettre les planètes de la galaxie afin que tous les enfants obéissent à ses désirs. Mortelle Adèle doit faire vite si elle veut convaincre les enfants de l'aider, afin de sauver la galaxie et tous les bizarres qui l'habitent !

empty