• Animal insignifiant parmi les animaux et humain parmi d'autres humains, Sapiens a acquis il y a 70 000 ans des capacités extraordinaires qui l'ont transformé en maître du monde.

    Harari, Vandermeulen et Casanave racontent avec humour la naissance de l'humanité de l'apparition de Homo sapiens à la Révolution agricole.
    Une bande dessinée pour repenser tout ce que nous croyions savoir sur l'histoire de l'humanité.

  • Mister cerveau

    Jean-Yves Duhoo

    Un voyage fascinant, instructif et drôle au coeur de notre cerveau !
    Jean-Yves Duhoo mène l'enquête pour nous expliquer de manière imagée et drôle les mystères de notre système nerveux central : est-il composé d'une seule cellule, ou de plusieurs milliards ? Ne sert-il qu'à refroidir le sang, comme le croyaient les anciens Égyptiens ? Savez-vous que si on mettait tous nos neurones bout à bout, on obtiendrait la distance de la Terre à la Lune, que c'est lorsque vous rêvassez que votre cerveau travaille le plus, que les chauffeurs de taxi peuvent se muscler la mémoire ou que le cerveau d'Albert Einstein était plus petit que la moyenne ? Pour en savoir plus, il n'y a pas 36 solutions : il faut parcourir les zones de Mister Cerveau, à pied, en voiture ou en vaisseau spatial !

  • Lorsque le maître rend le contrôle d'histoire géo, c'est la surprise : Tom a une meilleure note que ses copains ! Bizarre, d'habitude, c'est loin d'être le plus fort... Tom l'avoue à ses copains : il a triché ! Les réactions des Inséparables varient, et le petit groupe est divisé. Si Lucas est scandalisé, Aminata est plutôt convaincue, et décide de s'y mettre aussi. Mais pas de chance, elle se fait prendre la main dans le sac.
    Ensemble, la bande d'amis va comprendre que la triche, ça n'est pas très drôle, surtout entre copains. Tom décide donc d'avouer ses fautes au maître. A présent, il a compris : on va à l'école pour apprendre, et se tromper, ça fait partie du jeu.

  • Les Inséparables partent en classe verte ! Que de questions avant de partir à l'aventure, sans les parents !

    Dans la bande des Inséparables, il y a Parfait, Léa, Aminata, Lucas, Tom et Juliette. D'origines et de milieux différents, ces amis vivent dans le même quartier et partagent les joies, les questionnements et les petits tracas du quotidien. Parce qu'à huit ans, même si on est déjà grand, la vie peut parfois être compliquée ! Heureusement, les Inséparables peuvent compter sur la complicité qui les unit et le soutien des adultes qui les entourent.
    Dans cet épisode, Léa et tous ses copains partent en classe verte! Léa est la première à se poser des questions. Peuvent-ils emmener leur doudou? Avec qui vont-ils partager leur chambre ? Quelles vont être les activités? Peut-on appeler ses parents ? qui va leur faire à manger? et Si c'était à eux de tout faire ? Partir en classe verte n'est pas de tout repos, surtout pour Léa qui déteste la campagne et ses petites bêtes. Cela devient même un moment d'excitation et de grandes inquiétudes. Heureusement les Inséparables, toujours aussi soudés, vont se soutenir et s'amuser loin de leurs parents !

    Avec ses phrases enjouées et ses expressions originales, Nathalie Dargent nous plonge dans le quotidien des Inséparables et soulève les problématiques rencontrées par les enfants, qu'elles soient liées à leur entourage familial, à leur caractère ou à la vie scolaire...

  • Offenbach, 1975. Giulia, émigrée italienne en Allemagne du Sud avec sa famille, est confrontée à la mélancolie du premier Noël loin de chez elle. La difficulté à s'intégrer dans son travail et la sensation de se sentir toujours étrangère, s'oppose à la ténacité de maintenir sa famille unie et de profiter de petits instants de bonheur.

  • Paris, automne 1913. Le rêve de paix et de progrès de la Belle Epoque est sur le point de se transformer en cauchemar avec la 1ère Guerre Mondiale qui toque à la porte. Tandis que les journaux se focalisent sur la situation politique européenne, le sang de sans-abris et de prostitués salit les ruelles sombres de Paris. Chaque assassinat, toujours perpétré brutalement et dans l'obscurité, est accompagné par un bout de papier citant "Les Misérables" de Victor Hugo.
    L'inspecteur Clairmont fait appel à Guillaume Prudhomme, un ex-professeur universitaire banni de l'Académie pour ses expériences illégales. Lorsque Prudhomme arrive sur le lieu du dernier crime, il comprend tout de suite qu'il y a bien plus derrière ce sillage de meurtres.

empty