• Bellissima

    Simonetta Greggio

    « Qu'est-ce qui m'a poussée, jeune fille, à abandonner mes proches, ma maison, ma langue maternelle ?
    Pourquoi ai-je laissé derrière moi mes amis, mes petits frères, ma mère, mon pays ?
    Qu'est-ce qui fait qu'un homme tendre comme mon père est devenu un monstre, à un moment donné ?
    Quel est ce mal qui m'a rongée jusqu'à presque en crever ?
    Cela s'appelle Italie : ma douleur, mon amour, ma patrie.
    Un pays qui n'a pas fait les comptes avec le fascisme dont il fut l'inventeur.
    Un pays comme une famille, plein de secrets - bruyants, destructeurs, meurtriers. ».

    Après Dolce Vita 1959-1979 et Les Nouveaux Monstres 1978-2014, Simonetta Greggio poursuit son « autobiographie de l'Italie ». Pour la première fois, elle raconte l'histoire de sa famille, de ses parents, et la sienne. À la violence intime répondent les années sombres et rouges de l'Histoire.

  • « Quand je regarde derrière moi, on dirait que je me raconte une histoire. Qui était cette enfant qui dormait avec les chats errants, qui réinventait sans cesse les vêtements et les objets, cette fillette qui ne jouait avec les autres enfants que lorsqu'elle pouvait les mettre en rang et leur faire la classe ? » Elle naquit à Rome le 18 août 1912, fut écrivain, poète et traductrice. Elle épousa Alberto Moravia en 1941, fut la première femme récompensée par le prix Strega avec L'île d'Arturo en 1957, et écrivit la monumentale Storia.

    Sublime et renversante, elle s'appelait Elsa Morante. Ce roman est l'histoire de sa vie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Premier texte publié en coédition avec le musée des Confluences à Lyon dans le cadre de la collection "Récits d'objets". Simonetta Greggio a choisi une statuette inuite représentant un ours qui danse. Elle en tire un texte poignant et extrêmement documenté, dans lequel elle nous plonge dans le quotidien et la culture inuits. Elle y interroge notamment leur rapport aux animaux, par opposition au mode de vie moderne et occidental. Un texte d'une grande puissance émotionnelle, dans la lignée de «De pierre et d'os» de Bérangère Cournut et de «Croire aux fauves» de Nastassja Martin.

  • Découvrez Dolce vita - 1959-1979, le livre de Simonetta Greggio. Affaires de m?urs, scandales financiers, Brigades rouges, enlèvement et meurtre d'Aldo Moro, mort de Pasolini, intrigues au Vatican... Dessinant le portrait infiniment romanesque de l'Italie entre 1959 et 1979, Dolce Vita donne les clés de l'Italie d'aujourd'hui, celle d'un Berlusconi tragicomique. Le dernier Guépard, en la personne du prince Malo, confesse son histoire douce-amère, celle d'une aristocratie décadente, d'une fin de règne qui n'en finit plus, car un pays qui ne fait pas les comptes avec son passé est un pays qui ne cesse de le payer.

  • À travers la relation entre don Saverio, jésuite, héritier de la lignée Valfonda, et Aria, journaliste d'investigation à laquelle il confie ses secrets, ce roman raconte la fin de la dolce vita, l'implosion de la Démocratie chrétienne et du Parti communiste italien, et la montée en puissance du berlusconisme sur fond de mafia, d'argent sale et d'affaires troubles au Vatican. Mais aussi la merveille de cette terre où l'on sait encore sourire, sa beauté, ses héros au quotidien.

    « Ce que Simonetta Greggio a cherché à mettre en avant dans cette fiction, ce sont aussi bien les splendeurs que les misères de son pays natal, où la nostalgie de la grandeur n'a pas été éradiquée par les violences conjuguées du terrorisme et du gangstérisme prenant pour cibles les petites gens comme les élites récalcitrantes. » Nicolas Weill, Le Monde des livres.

    « Un livre coup de poing, entre roman et document, qui laisse un goût de cendres. » Alexis Liebaert, Marianne.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Paris, années 1960. Deux frères, Alexandre et Yann, aiment la même femme, Maria, rencontrée par hasard alors qu'ils sont tous les trois étudiants. Pendant plus de quarante ans, elle va être le pivot de leur vie et la spectatrice intime de ce triangle amoureux dans la capitale française, noyau politique, littéraire et artistique d'un pays en mutation. Alexandre, l'aîné, deviendra professeur de lettres, Yann, avocat, et Maria écrira des biographies. Bientôt, le mouvement pacifiste et hippie fera place aux paillettes du premier néolibéralisme puis aux différentes crises économiques, Truffaut tournera Jules et Jim, Lacan endoctrinera des cohortes de jeunes psychanalystes, Jankélévitch et Levinas croiseront Derrida, Deleuze, et même Lagarde et Michard. L'homme qui aimait ma femme est l'histoire belle mais terrible de ces quarante années d'amour - et de trahison.

    «Sur un air de Jules et Jim, une brillante géographie des sentiments.» Marianne Payot, L'Express.

  • toute ma vie, j'ai aimé, bu, mangé, fumé, ri, dormi, lu.
    de l'avoir si bien fait, on m'a blâmée de l'avoir trop fait. je me suis bagarrée avec les hommes pendant plus de soixante ans. je les ai aimés, épousés, maudits, délaissés. je les ai adorés et détestés, mais jamais je n'ai pu m'en passer... la chaleur des hommes, qui m'a si bien enveloppée, ne fait que me rendre plus odieux ce grand froid qui avance. il n'y a pas de bras assez puissants pour m'en préserver, dans la nuit qui vient.
    s. g.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Quand tu étais petite, on t'appelait Nine, puis à un moment donné, pour tout le monde, tu as été Blue : la couleur du ciel dans la tête des gens, et le blues, la musique et la mélancolie. Tu étais un poulet rôti, une escarbille. Tu as fleuri d'un coup. Tu es devenue une femme, la plus belle. Tu t'es transformée sous les yeux de Marcus. Avant, il pouvait te manger la joue d'un baiser, sans arrière-pensées. Ensuite, il n'a rien désiré autant qu'entourer tes chevilles de ses deux doigts, tes poignets de son coeur en lanières, et ta taille d'un noeud de pendu.

  • Entre 1968 et 1985, dans les douces collines de Toscane, le Monstre de Florence a sauvagement assassiné sept jeunes couples. Cet horrible fait divers a inspiré films et romans, dont Le Silence des agneaux. Mais le principal suspect est mort et le silence a recouvert toute l'histoire... Jusqu'au jour où filles et garçons recommencent à tomber, fauchés par un serial killer étrangement semblable à celui d'autrefois. Le Monstre est-il revenu ? A-t-on commis une erreur à l'époque ?
    Le capitaine des carabiniers Jacopo D'Orto mène l'enquête. Dans une course contre la montre, il fouille la fosse où la boue des mystères italiens s'est amassée. Depuis la Renaissance, le mal refait régulièrement surface dans ce pays. L'Italie actuelle paraît pourtant purifiée de ses secrets. Mais si, derrière les apparences, il n'y avait que chaos, violence et guerres de pouvoir ?
      Un roman surprenant et très puissant. Hubert Artus, Lire.
      Lumineux. Sandrine Mariette, Elle.

    Ajouter au panier
    En stock
empty