Gallimard

  • Aventures heureuses : romans historiques

    Jean-Christophe Rufin

    • Gallimard
    • 27 Janvier 2022

    Chez Jean-Christophe Rufin, le récit historique n'est qu'un prétexte à l'écriture et le voyage devient grandiose lorsque les civilisations se croisent et que les mondes se rencontrent. Quel que soit le public à qui ces récits s'adressent, tous ont un point commun : celui d'embarquer le lecteur pour une exploration, une expérience nouvelle, faire de lui le témoin privilégié d'une expédition unique. Derrière chaque geste, chaque quête personnelle, faite de départs et d'arrivées, de voyages, de rencontres, de croisées des chemins et des chocs de cultures, c'est au coeur de l'humanité et des âmes de ses personnages que l'écrivain-médecin plonge le lecteur, lui révélant sinon un peu de lui-même, un peu de l'Autre. Les quatre romans retenus pour la présente édition s'inscrivent dans la veine historique qui caractérise une part importante de son oeuvre, cette veine magistrale qui transporte le lecteur ailleurs, en d'autres temps en d'autres lieux. Une série de textes brefs (nouvelles, récits, discours, articles), tous empreints de cette même inspiration, prolonge l'ensemble. L'appareil critique inédit ainsi que les entretiens réunis en fin de volume visent à offrir au lecteur une occasion unique de dérouler, derrière ces fresques historiques et ces expéditions en terre lointaine, le fil conducteur du parcours de vie de l'auteur : l'engagement. Ainsi découvrira-t-il celui d'un homme qui, au-delà de l'expérience sur le terrain - comme médecin, humanitaire ou diplomate -, s'est emparé d'une façon moderne d'explorer et de découvrir le monde, à savoir la voie de l'écriture.Inédits: préface de Sylvain Tesson, avant-propos de Jean-Christophe Rufin, et contributions d'Isabelle Autissier, Eloi Ficquet, Frank Lestringant et Cédric Michon.

  • Oeuvres

    Amos Oz

    • Gallimard
    • 21 Avril 2022

    Cette édition « Quarto » invite le lecteur à une traversée de l'oeuvre magistrale d'Amos Oz, depuis ses premiers textes jusqu'à son grand-oeuvre, Judas.Ont été principalement retenus des textes romanesques (nouvelles et romans : "Refaire le monde", "Le Roi de Norvège", Mon Michael, La Boîte noire, Une panthère dans la cave, Seule la mer, Une histoire d'amour et des ténèbres, Judas). Si l'oeuvre d'Amos Oz est indissociable de son autobiographie, elle ne saurait être dissociée du contexte historique et politique qui l'a vue naître. Ainsi, la troisième partie du volume propose plusieurs essais de l'auteur - conscience intellectuelle et fervent défenseur de la paix au Moyen Orient - dans lesquels il expose une réflexion géopolitique, nourrie d'analyses historiques, d'interprétations bibliques et d'anecdotes personnelles, pour livrer son « testament » politique : Chers fanatiques et Rien n'est encore joué. Éclairée par les voix de Nicholas de Lange, de Fania Oz-Salzberger et par les archives de l'auteur compilées pour le Vie & oeuvre par Ilan Bar-David, cette édition propose de lire l'oeuvre d'un grand écrivain qui, à travers ses personnages hantés, nous offre un regard sur le monde, sur son monde, l'oeuvre d'un homme attaché à une terre qu'il aimait, et pour laquelle, entre les pleurs et les drames, il espérait la paix et la justice.Lauréat de nombreux prix et distinctions à travers le monde, pressenti à plusieurs reprises pour le prix Nobel, Amos Oz (1939-2018) est l'auteur d'une oeuvre majeure, captivante et exigeante, profondément émouvante, entre lumière et ténèbres. Tout en évitant la confession, il dote la fiction d'allusions autobiographiques et transforme l'autobiographie en fiction, mélange les genres littéraires et encourage le lecteur à trouver son propre chemin dans le dédale de ses histoires. Homme du débat public et essayiste, il a très tôt mis en garde ses concitoyens contre l'impérialisme naissant, devenant ainsi une figure influente du mouvement de la paix en Israël et le partisan d'une solution visant à assurer l'existence des deux États.

  • Du vent, du sable et des étoiles

    Antoine de Saint-Exupéry

    • Gallimard
    • 25 Novembre 2021

    Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) aspirait à un monde où l'action et le rêve fussent intimement liés, convaincu qu'en cette coïncidence résidait la vérité de l'expérience vécue. Sa voie fut celle du consentement au risque : le désert et les périls aériens, qui ouvrent alors au trésor caché de l'existence, à la révélation de ce qui nous tient fraternellement et spirituellement aux nôtres et au monde. Saint-Exupéry s'est appuyé sur son exceptionnelle expérience d'aviateur pour affirmer sa confiance dans la grandeur humaine, accessible à chacun par l'engagement librement consenti. Toute son oeuvre littéraire - ici resituée dans le mouvement biographique qui l'a vue naître - est une tentative admirable pour restituer poétiquement la substance même de l'existence, sa vérité intime et sincère - celle du coeur.

    Réunissant les oeuvres littéraires d'Antoine de Saint-Exupéry, de ses premiers contes et poèmes de jeunesse, inspirés par son apprentissage de pilote, à Citadelle, incluant ses quatre grands romans et Le Petit Prince, cette édition est enrichie de très nombreux documents inédits ou méconnus, se fonde sur les plus récentes découvertes et offre pour la première fois dans la collection Quarto un volume illustré en couleurs.

  • écrits

    Pablo Picasso

    • Gallimard
    • 4 Novembre 2021

    Comme il l'avait confié à Jaime Sabartés en 1939, Pablo Picasso avait rêvé d'un livre qui «serait le reflet le plus exact de sa personnalité et son portrait le plus fidèle. On y verrait exprimé le désordre qui lui est propre. Chaque page serait un vrai pot-pourri sans la moindre trace d'arrangement ou de composition. [...] Simplicité et complexité s'allieraient comme dans ses tableaux, ses dessins ou ses textes, comme dans une pièce de son appartement ou de son atelier, comme en lui-même».Dans le prolongement de ce désir, la présente édition donne à lire l'ensemble des écrits de Picasso publiés en 1989, auxquels s'adjoignent un grand nombre d'inédits découverts dans l'ancienne collection de Dora Maar, dans des collections privées et celles des musées Picasso (Paris, Barcelone). Composés au crayon noir, en couleurs, à l'encre de Chine, au stylo-bille ou encore au crayon-feutre, ces textes ornent papier à dessin, à lettres, dos d'enveloppe, cartons d'invitation, morceaux de papier journal... Certains sont même gravés, enluminés, lithographiés ou peints, ainsi élevés au rang d'oeuvre d'art.La fascination que continue d'exercer Picasso sur le public rend plus que jamais nécessaire la lecture de ces écrits, souvent méconnus et pourtant indispensables à l'appréhension et à la compréhension de son oeuvre. Cette édition bénéficie des derniers apports de la recherche en cours dans un volume en couleurs, richement illustré d'oeuvres et de manuscrits, et, à la manière d'un parcours muséal, elle permet de s'immerger au coeur du processus créatif de l'un des plus grands artistes du XX? siècle.

  • Romans

    Julian Barnes

    • Gallimard
    • 28 Octobre 2021

    Voulant rendre compte de la richesse et de la diversité de l'oeuvre de Julian Barnes, cette édition Quarto comprend cinq romans marqués par des tonalités distinctes, publiés de 1984 à 2018. Enquête sur celui que Barnes nomma « l'écrivain par excellence », Le Perroquet de Flaubert mêle les bonheurs espiègles d'une expérimentation formelle et de jeux intertextuels à une réflexion subtile sur la déroute des certitudes épistémologiques et herméneutiques. Publié quatorze années plus tard, England, England emprunte les voies de la satire et de la dérision grinçante pour dresser un portrait dégradé de l'Angleterre et son histoire, où le simulacre l'emporte sur l'original et où l'ultralibéralisme et le tourisme de masse triomphent. Cette réflexion dystopique et futuriste sur l'anglicité trouvera un prolongement sous la forme du roman historique Arthur & George (2005) qui interroge la notion d'identité nationale dans une Angleterre édouardienne rongée par les préjugés et un racisme latent, où la rumeur publique parvient à construire un fantasme collectif de culpabilité. Les deux derniers romans choisis, Une fille, qui danse et La Seule Histoire, publiés dans les années 2010, mettent en scène des personnages qui portent un regard rétrospectif sur leur passé, et participent d'une écriture plus intimiste, réflexive et mélancolique. Les dossiers proposés en annexe visent à varier davantage encore les perspectives sur l'univers littéraire de Julian Barnes, d'une part en plongeant au coeur de son processus de création, et d'autre part, en explorant une autre facette de l'écrivain, celle de l'essayiste.Labyrinthe à plusieurs entrées, l'oeuvre de Barnes donne à voir de multiples dimensions du réel et de l'imaginaire sous des formes innovantes qui prennent acte des traditions littéraires du passé mais savent aussi s'en éloigner, pour mieux ré-enchanter la littérature.

  • Romans (sous étui)

    Patrick Modiano

    • Gallimard
    • 5 Novembre 2020

    Patrick Modiano, né en 1945, est l'un des plus talentueux écrivains de sa génération. Explorateur du passé, il sait ressusciter avec une précision extrême l'atmosphère et les détails de lieux et d'époques révolues, comme le Paris de l'occupation, dans son premier roman, «La Place de l'étoile», paru en 1968. Avec «Catherine Certitude», il nous fait pénétrer dans l'univers tendre d'une petite fille au nom étrange, dont l'enfance se déroule dans le quartier de la gare du Nord, à Paris, au cours des années 1960.
    Il est le quinzième écrivain français à recevoir la prestigieuse récompense, le Prix Nobel de littérature, le 9 octobre 2014.

    Grand prix de la Fondation Prince Pierre de Monaco (1984) Grand prix de Littérature Paul-Morand de l'Académie française (2000) Prix mondial de la Fondation Simone et Cino del Duca (2010) Prix Nobel de littérature (2014)

  • Les cabanes du narrateur ; oeuvres choisies

    Peter Handke

    • Gallimard
    • 12 Novembre 2020

    Peter Handke, c'est l'écrivain de l'errance, de l'enfance sacrée, des minuscules détails auxquels on ne prête plus attention. Son style s'inscrit dans une promenade silencieuse, solitaire, condition sine qua non de sa concentration, une solitude propice au perpétuel questionnement de soi. Son oeuvre se définit par une série de faux départs, de difficiles retours, de cheminements de voyages, à la recherche de sa propre histoire. Depuis cinquante ans, Peter Handke bâtit une oeuvre complexe et variée, qui requiert au lecteur non seulement une attention mais une présence : récits introspectifs, romans longs, romans courts, essais, poésies, pièces de théâtre, scénarios, notes... Riche de près d'une centaine de titres, son oeuvre présente une constante : sa variété, sa singularité et une fidélité indéfectible à ce qu'il est, c'est-à-dire un homme des marges, un homme de lettres, un promeneur dont la création ne peut prendre forme que grâce à l'absence et la distanciation.Préfacée par Philippe Lançon, la présente édition propose au lecteur de suivre le parcours de l'écrivain à travers un choix de livres, sélectionnés essentiellement parmi ceux qui l'ont porté sur le devant de la scène littéraire dans les années 1970-1980. D'une écriture nourrie de l'observation de la réalité, du quotidien, des lieux et paysages, marquée par une attention portée à la langue qu'il a façonnée et une omniprésence du livre dans le livre, Peter Handke nous propose de l'accompagner tout au long de ses errances, au fil de ses voyages et de ses promenades, de dépasser les frontières mentales et géographiques, depuis son Karst natal jusqu'à Chaville, où il réside encore aujourd'hui, en passant par Berlin, Paris, les États-Unis, l'Espagne, la Slovénie...Préface de Philippe Lançon.Ce volume contient : Les Frelons - L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty - Le Malheur indifférent - L'Heure de la sensation vraie - La Femme gauchère - Lent retour - La Leçon de la Sainte-Victoire - Le Recommencement - Essai sur le juke-box - Par une nuit obscure je sortis de ma maison tranquille - Lucie dans la forêt avec les trucs-machins - La Grande Chute - Discours de remise du prix Nobel de littérature. Annexes : Bibliographie ; Carte.

  • Journal ; 1922-1989

    Michel Leiris

    • Gallimard
    • 21 Janvier 2021

    Entre octobre 1922 à novembre 1989, dans cinq cahiers au format écolier, Michel Leiris se livre à l'écriture d'un journal, qu'il rédige depuis sa chambre à coucher - dissociant ainsi son activité professionnelle de celle à laquelle il se livre dans ce confessionnal d'un autre genre, où jour après jour, il consigne d'autres types de faits. À la différence de L'Afrique fantôme (lui aussi écrit au quotidien sur des blocs manifold), ce journal « parisien » laisse peu de place à la description, à la narration, à la remémoration. Son style y est bref, nerveux, d'une écriture presque « minérale » : l'émotion face aux événements, aux paysages, aux situations ou encore l'affection vis-à-vis des proches n'y font qu'affleurer. Ce journal n'est intime qu'en raison d'une classification commode. Tout au long de ces pages, c'est sur le sens autant que sur la fonction d'une telle entreprise que Leiris s'interroge, s'attachant à y « projeter son propre reflet d'une manière absolument concrète », c'est-à-dire sans retouches ni ornements. Notées au jour le jour, avec des interruptions allant parfois jusqu'à des mois (voire des années lorsqu'il se trouve en voyage ou en mission ethnographique, comme entre 1931 et 1933 lors de la mission Dakar-Djibouti), les observations et réflexions sont plutôt celles d'un journal d'enquête dont soi-même serait devenu à la fois l'objet, l'informateur et l'interlocuteur. Ni Mémoires, ni chroniques, ni « confessions » donc, mais « journal à bâtons rompus » comme cela peut se dire d'une conversation, qui confère de la présence, donne de la voix à ce document publié ici dans son intégralité. L'édition Quarto : Fondée sur l'édition dans la Blanche parue en 1992, la présente édition a pour vocation de livrer au lectorat de Leiris une édition complétée, augmentée et mise à jour à la lumière des découvertes et travaux récents. Le volume contient : Présentation - Note sur la réception de l'édition de 1992 - Vie et oeuvre illustré Journal (1922-1989), établi et annoté par Jean Jamin Appendices : Carnet de citations - « Souvenirs (1901...) » -Textes variés - Bibliographie - Index Nouvelle édition, revue et augmentée par Jean Jamin

  • Les essais ; en français moderne

    Michel de Montaigne

    • Gallimard
    • 19 Février 2009

    Si Montaigne eut le grec et le latin comme premières langues, ce qui lui donna une aisance parfaite avec les classiques, qu'advient-il quatre siècles plus tard des lecteurs de Montaigne qui n'ont pas appris le français du XVIe siècle ?
    Peu nombreux sont ceux qui, aujourd'hui, parlent et lisent couramment la langue de Montaigne, hormis quelques élus qui ont eu la chance de l'acquérir sur le tard. Mais nombreux ceux qui sont condamnés à faire semblant, sinon de la lire, du moins de la comprendre, car c'est une langue pleine de pièges : on ne peut même pas se fier à quelque sentiment de familiarité tant elle a évolué.
    Devant ce constat d'une transformation si radicale du français, la « traduction » d'André Lanly, publiée en 1983 aux éditions Champion, prend tout son sens et trouve sa destination. Ce professeur, excellent spécialiste de Montaigne, confronté au désarroi de ses élèves, a surmonté sans honte le snobisme qui entoure Montaigne - snobisme qui consiste à multiplier les éditions proposées sans en pouvoir « lire » aucune. Il ne fait subir aux obscurités du texte que ce qui s'impose, sans nous infliger ses propres « Essais ». Il ne touche en rien à la structure de la phrase, se contente de substituer un terme moderne à celui qui nous égare. Le commentaire en note achève de lever la difficulté.
    L'édition proposée ici a été établie à partir de l'exemplaire dit « de Bordeaux ».

  • Le roman de ferrare

    Giorgio Bassani

    • Gallimard
    • 21 Avril 2006

    « En moi il y avait le désir que mes nouvelles aient une signification différente, plus riche et profonde que ce que produisait la littérature italienne d'alors, même la plus importante. À la différence des autres, de tous les autres, je prétendais être, en plus d'un auteur de fiction, également un historien de moi-même et de la société que je représentais. Je m'opposais. [...] J'entendais être un historien et un historiciste, non un raconteur de bobards.
    Je suis parti de là, je ne peux pas feindre de ne pas être parti de là. Je crois à la réalité spirituelle comme à la seule réalité [...] J'y crois vraiment. Et c'est aussi pour cela que je me suis acharné sur mes textes pour en faire une seule oeuvre. C'est uniquement pour cette raison que j'ai écrit et réécrit chaque page de mes livres. J'ai écrit et réécrit pour dire, à travers mon oeuvre, la vérité. Toute la vérité. »
    Giorgio Bassani, En réponse VII.

empty