Universite Grenoble Alpes

  • Aujourd'hui, les nouvelles droites d'Europe et d'Amérique latine se rattachent plus ou moins explicitement aux politiques et aux valeurs du fascisme historique. Elles témoignent d'une empreinte durable du régime de Mussolini dans la société contemporaine. D'où la nécessité d'apporter un nouvel éclairage, sur un temps long, à ces mécanismes de continuité et de rupture.

    Première histoire sociale du fascisme italien éditée en France, cet ouvrage se distingue fortement dans le paysage historiographique actuel dominé par l'histoire politique et culturelle. Le livre dresse un panorama complet des problématiques qui animent la société italienne sous le fascisme : les différences de genre, la famille fasciste, la création de l'"homme nouveau", l'assistance sociale, la jeunesse et le rapport entre générations, l'organisation du temps libre et du sport, la ruralisation et la colonisation du territoire et des colonies d'outremer, l'évolution du racisme et de l'antisémitisme, l'italianisation forcée des populations allogènes, l'idée de nation fasciste et d'empire latin.

empty